Présentation / Präsentation

Le Master Conjoint Erasmus Mundus « Philosophies allemandes et françaises : enjeux contemporains » (PhiAFEC) est la continuation du Master Conjoint Erasmus Mundus sélectionné pour la première fois en 2006 puis en 2011 sous l’intitulé « Philosophies allemandes et françaises dans l’espace européen » dont l’ensemble des activités – pédagogiques, scientifiques, éditoriales, associatives et diplomatiques – ont été développées sous l’acronyme « EuroPhilosophie ».  Voir l’historique ici

  1. Une formation en appui sur les philosophies allemandes et françaises

Les domaines d’appui des enseignements du Master EuroPhilosophie sont depuis la rentrée 2007 :

  • la philosophie classique allemande,
  • la phénoménologie allemande et française,
  • les philosophies françaises et allemandes contemporaines.

Le Master EuroPhilosophie a retenu ces trois domaines d’études comme socle de ses enseignements dans la mesure où ils constituent ensemble le champ intellectuel dans lequel ont été élaborés et formulés l’ensemble des questions et des transformations de la philosophie européenne contemporaine :

  • L’Europe philosophique moderne est née de l’interaction des courants philosophiques allemands et français depuis la fin du 18ème siècle. Les apports majeurs de la philosophie anglaise ou du spinozisme (qui résultait de la rencontre entre la philosophie espagnole et les circonstances politiques et économiques du Siècle d’Or néerlandais) n’ont pu ainsi avoir lieu qu’en devenant des enjeux décisifs de l’échange intellectuel franco-allemand et parce qu’ils ont nourri l’imagination métaphysique française et allemande. L’enseignement du Master EuroPhilosophie centré sur cette interaction constitue une introduction à la totalité de la production et des enjeux philosophiques européens contemporains.
  • La formation et l’épanouissement des philosophies de langues allemande et française sont indissociables de l’histoire des sciences humaines et sociales européennes comme des sciences de la matière et de la vie. D’une manière générale elles inventent et mettent en débat les métaphysiques concurrentes de ces sciences dont elles apprennent et auxquelles elles apportent une traduction conceptuelle : l’anthropologie, la sociologie, la linguistique, la psychopathologie, l’histoire, la géographie, la physique, la biologie… Les enseignements du Master EuroPhilosophie s’étendent de ce point de vue à l’ensemble du champ scientifique européen contemporain dont ils proposent une intelligibilité informée par la connaissance de ses sources.
  • L’apport des philosophies allemandes et françaises au champ de la pensée et des pratiques critiques et émancipatrices est primordial. Les théories contemporaines dans les domaines de la revendication démocratique, des études féministes, des études subalternes, post-coloniales ou décoloniales, constitue un large champ de transformation de la philosophie franco-allemande. Le Master EuroPhilosophie forme au haut niveau de théorisation qui caractérise et qu’exigent ces transformations critiques.
  • Les philosophies allemandes et françaises, nourries du contact avec les arts et la littérature, le théâtre et la poésie, ont accordé une place centrale à l’esthétique au point d’être l’une des principales références théoriques pour la création contemporaine. Le Master Europhilosophie forme à l’intelligibilité des processus de la création artistique contemporaine dans le domaine des lettres, des arts plastiques et visuels, du spectacle vivant.

Parce qu’il prend en compte ensemble ces quatre aspects – habituellement dissociés et répartis entre plusieurs centres universitaires qui divergent par leurs enseignements et parfois même par leur conception des missions de l’Université, le Master EuroPhilosophie permet de multiples spécialisations, sur la base d’une connaissance approfondie des corpus philosophiques textuels, dans le champ entier des sciences humaines et sociales comme des pratiques artistiques et politiques.

  1. Une formation orientée vers les enjeux philosophiques contemporains : la mondialité de la philosophie, la transformation des pratiques universitaires en contexte postcolonial et décolonial, le décloisonnement disciplinaire.

La pratique de la philosophie et de ses héritages européens ne se limite toutefois pas à l’espace européen. La diffusion des savoirs philosophiques formés en Allemagne et en France depuis le 18ème siècle, dans le contexte de l’hégémonie coloniale de l’Europe, ne peut pas être pensée sous la forme d’une expansion du mode de pensée européen à des espaces universitaires vierges – par pure et simple extension de l’espace européen. La « mondialité » de la philosophie expérimentée au sein du Master EuroPhilosophie depuis 2007, ou (pour reprendre une autre expression d’Edouard Glissant) le « Tout-Monde », cet Univers en lequel tout change et perdure en échangeant, en lequel s’exerce la philosophie contemporaine est ce qui pour les porteurs, les acteurs et les participants du Master EuroPhilosophie donne sens à l’expression « Erasmus Mundus ».

Le Master Mundus EuroPhilosophie se propose ainsi d’être, en Europe, un espace contemporain d’enseignement et de recherche où les philosophies allemandes et françaises viennent à se transformer et à se prolonger à travers leur échange critique avec les philosophies non européennes issues de la décolonisation, en contexte ibéro-américain, africain et oriental.

Le Master EuroPhilosophie, en organisant une formation multilatérale en philosophie comme espace d’intelligence et de création de savoirs affranchi des servitudes idéologiques nationales, contribue à ce développement. A l’objectif d’agrégation politique, linguistique et épistémique, qui est souvent celui de la formation académique au sein des systèmes nationaux d’enseignement, le Master EuroPhilosophie oppose un modèle de diversité épistémique et linguistique, qui, bien au-delà de ce qu’exigerait un simple échange interculturel, oblige ses acteurs, étudiants et enseignants, à inventer de nouvelles formes du penser-ensemble – à mettre en œuvre une authentique diplomatie scientifique et intellectuelle pour envisager, dans la reconnaissance et le respect des différences, d’histoires, de natures, de sociétés, une analyse des questions pressantes qui sont communes aux hommes et aux femmes du XXIème siècle confrontés à la menace de la disparition de l’humanité. En tant que Consortium européen, le consortium du Master EuroPhilosophie inscrit son action dans l’esprit de l’ouvrage publié en 2014 par l’UNESCO sous le titre Manuel de Philosophie. Perspectives Sud-Sud sous la direction scientifique d’Ali Benmakhlouf (Maroc), Nkolo Foé (Cameroun), Rainer Ibana (Philippines) et Enrique Dussel (Mexique) qui a été l’invité d’honneur de l’Université d’Eté organisée par le Mater pour fêter ses dix ans d’existence en août 2016. Comme les auteurs de cet ouvrage, il envisage de mettre en recherche les philosophies allemandes et françaises, en rupture avec l’entreprise hégémonique qui a présidé jusqu’alors la diffusion du modèle académique européen et de ses savoirs, et afin de créer les conditions inédites d’un vrai dialogue entre ces philosophies et chacune des philosophies contemporaines nées des décolonisations.

Le Master EuroPhilosophie ambitionne de répondre au besoin d’une pratique universalisante, pluraliste et décentrée, de l’enseignement de la philosophie. Une cartographie mondiale détaillée de la création philosophique contemporaine révélerait le rôle crucial joué par les philosophies allemandes et françaises du 19ème siècle et du 20ème siècle dans la nouvelle géographie de la raison. Les concepts de « géophilosophie » (Deleuze et Guattari) ou d’« hétérotopie » (Foucault) à travers lesquels on en vient à penser ce vaste spatial turn que connaissent les sciences sociales et particulièrement la philosophie depuis une dizaine d’année sont eux-mêmes empruntés à la philosophie française des années 70. Les différentes stratégies adoptées par les intellectuels extérieurs à l’Europe à l’égard de la discipline philosophique, de la méthode et des critères de production de connaissance auxquels celle-ci a identifié sa suprématie, n’illustrent pas seulement les diverses modalités selon lesquelles ils se sont appropriés les outils du colonisateur pour les retourner contre lui ; sous certains aspects, « créolisation » (Lewis Gordon – professeur invité EuroPhilosophie en 2014), « anthropophagie » culturelle (Eduardo Viveiros de Castro – professeur invité EuroPhilosophie 2012) ; ces stratégies inventent des pratiques de traduction équivoques et créatrices de nouvelles formes de pensée : l’universalité de la philosophie n’est plus dès lors la qualité d’une discipline instituée et conventionnellement administrée mais un processus, une « pratique universalisante » (Fabien Eboussi Boulaga – professeur invité EuroPhilosophie 2016). Surtout, elles attestent que les possibilités pour produire et fonder la philosophie sont multiples et qu’elles incluent une variété de références spatiales et corporelles – susceptibles tout aussi bien d’interagir entre elles et avec les références européennes (les Mythologiques de Lévi-Strauss ne constituent-elles pas une sorte d’amérindianisation du structuralisme ?). Le Master « Philosophies allemandes et françaises : enjeux contemporains » spense avec une égale exigence des enseignements sur l’histoire de l’idéalisme allemand, des écoles françaises et allemandes de phénoménologie, de la théorie critique et du postmodernisme français, et des enseignements sur cette philosophie « postcontinentale » qui construit sa différence d’avec la philosophie européenne à travers une reprise critique et recontextualisée des philosophies françaises et allemandes.

  1. Une communauté de jeunes chercheurs en philosophie

Dans le contexte d’une remise en cause au niveau mondial des formations en sciences humaines et sociales et de la valeur professionnelle et sociale de leurs diplômes, le Master EuroPhilosophie défend la conviction soutenue par le programme Horizon 2020, qui confie à la recherche en sciences humaines la mission de contribuer à la  création, la diffusion et le partage des connaissances au bénéfice de  l’ensemble de la société. Le Master EuroPhilosophie structure l’ensemble de ses activités de formation autour du principe d’une communauté solidaire de jeunes chercheurs en philosophie mutualisant le résultat de leurs travaux, de leurs expériences et rencontres. Cette communauté s’est instituée dès 2007 par la création de  l’Amicale des étudiants et diplômés EuroPhilosophie, déclarée en France sous le statut d’association loi 1901. Depuis 2007, les président.e.s élu.e.s de l’Amicale siègent au comité de pilotage du MCEM et organisent l’évaluation interne du MCEM. Depuis 2012, ils coordonnent l’Assemblée des étudiants responsable de la conception et de l’organisation des ateliers thématiques lors des stages de regroupement scientifique annuels en septembre et février. Les thèmes d’intervention et de recherche retenus ces 5 dernières années par l’Amicale constituent des indicateurs de l’évolution des préoccupations intellectuelles et des besoins théoriques des étudiants. Ils ont en grande partie motivé la nature de la nouvelle proposition du Master EuroPhilosophie. Les questions traitées de manière récurrentes dans ce cadre sont celles qui intéressent l’ensemble d’une génération : la refondation de l’espace public, la religion et la laïcité, la crise environnementale, la crise migratoire, la construction de la mémoire collective, l’égalité des genres. L’encadrement scientifique des ateliers d’intégration des nouveaux étudiants du Master en septembre de chaque année est confié depuis 2013 aux alumni avancés (doctorants, post-doc) du programme afin de souder intellectuellement les générations successives d’étudiants EuroPhilosophie.

Conformément à la définition et aux objectifs d’un Master-Recherche,  le Master EuroPhilosophie met l’accent sur le statut d’étudiant-chercheur de ses étudiants. Il exige d’eux au terme de son cursus la production d’un mémoire de recherche à la hauteur d’une publication scientifique. A cette fin, il met au service de l’étudiant l’ensemble des outils de la recherche universitaire auxquels les mastérants n’ont d’ordinaire pas accès.

  • – La collection « Libri virides » aux éditions Traugott Bautz (Norhausen, DE) publie les meilleurs mémoires de master du MCEM après expertise par un comité scientifique international.
  • – Une revue scientifique a été créée à l’Université de Prague sous le titre Interpretationes. Studia Philosophica Europeana (ISSN 1804-624X). La revue est dirigée par un comité éditorial exclusivement composé d’alumni sous la coordination d’un diplômé EuroPhilosophie, actuellement assistant FNRS à l’Université catholique de Louvain, Fabio Bruschi. Le comité éditorial sollicite la double expertise aveugle par un comité scientifique constitué de chercheurs expérimentés dans les Universités du Consortium.
  • – Des collectifs publiés sous la direction des enseignants-chercheurs des Universités partenaires accueillent régulièrement des contributions des étudiants et alumni du MCEM (par exemple : aux éditions Brill (Boston-Leiden), Vrin (Paris), Könighausen und Neumann (Würzburg) Le Cercle herméneutique (Argenteuil), Doispontos (Sao Carlos), Olms (Hildesheim-New York-Zürich), Peter Lang (Bruxelles)…).
  • – Les enseignements du Master EuroPhilosophie sont adossés aux Unités de Recherche existantes dans les Universités partenaires. Les étudiants du Master communiquent régulièrement dans les séminaires de recherche de ces Unités et sont associés aux travaux en cours des jeunes chercheurs. Au sein de l’Equipe de Recherche sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs (ERRaPhiS) à l’Université de Toulouse, au sein du Centre de Philosophie du Droit (CPDR), du Centre d’Etudes Phénoménologiques (CEP) et du Centre de philosophie politique et bioéthique, à l’Université catholique de Louvain, de l’Institut pour la Recherche en Phénoménologie et l’Institut Martin Heidegger à l’Université de Wuppertal, du Centre d’études classiques et des humanités à l’Université de Coimbra.

 

 

Logo EuroPhilosophie

 

EAC_A5_ERASMUS_MUNDUS_banner_180x520

 

 

Informations générales à propos d’Erasmus Mundus sur le site de l’Agence Exécutive Education, Audiovisuel et Culture

logo em ptt

 

Informations générales sur l’Université Franco-Allemande

UFA-LOGO