Colloque d’Hommage – Eboussi Boulaga, l’affaire de la philosophie africaine…

Corpus Africana 2021

Journées d’hommage à Fabien EBOUSSI BOULAGA

Yaoundé – Toulouse, 6 et 7 Mai 2021

Rencontre organisée par le Consortium universitaire international EuroPhilosophie (Université de Toulouse 2 Jean Jaurès et Université Catholique de Louvain) et l’Université Catholique d’Afrique Centrale à Yaoundé dans le cadre des activités Corpus Africana 2021, en partenariat avec le Centre chorégraphique James Carlès.

« Que révèle et cache tout ensemble la prétention africaine de posséder des philosophies […] c’est le désir d’attester une humanité contestée ou en danger et celui d’être par et pour soi-même, par l’articulation de l’avoir et du faire, selon un ordre qui exclut la violence et l’arbitraire. » Fabien Eboussi Boulaga

Ces deux journées d’étude visent à rendre hommage à celui qui est considéré aujourd’hui comme l’une des plus éminentes figures de la philosophie africaine : Fabien Eboussi Boulaga. Voici un peu plus de deux ans qu’il nous a quittés, laissant une œuvre en plein développement et surtout le sentiment d’un inachevé chez ses « disciples  » qui auraient voulu encore profiter de ses conseils et des multiples éclaircissements qu’il n’a cessé de leur donner sur sa pensée.

Considéré par les uns comme un contestataire, comme un penseur d’opposition et par d’autres comme un amateur féru des méthodes que lui-même décriait, Eboussi se concevait d’abord et avant tout comme une vigie, un observateur qui se devait d’être à la périphérie de son monde, sur son bord à la fois intérieur et extérieur, afin de scruter le passé et le présent pour pouvoir postuler l’avenir. Cette idée était si présente dans son discours qu’elle est devenue l’acte même de sa vie : il était l’homme qui parlait par le silence.

C’est en partie la raison pour laquelle nous souhaitons lui rendre hommage. D’abord pour les concepts qu’il a introduit dans les corpus de la philosophie africaine (Bantu, Muntu, Topique) et pour la vie qu’il a menée au service de l’autodétermination et de la renaissance « des Afriques ». Mais surtout pour sa posture à l’égard de son propre legs théorique, qui a toujours été de considérer ses œuvres comme un apport soumis à la pluralité des interprétations, qui étaient, pour lui, ce qui comptait le plus.

L’objectif sera de donner la parole à quelques intellectuels, de toutes les sensibilités académiques et de différentes générations, afin qu’ils puissent discuter de cette pensée encore assez mal connue et de cet homme souvent présenté comme un « exilé volontaire ». En bref, nous souhaitons que chacun nous parle de « son » Eboussi.

Programme  (voir présentation détaillée ici)

Jeudi 6 mai 2021
9h00 – 11h : Conférences magistrales (Prs. Elsa DORLIN, Jean-Christophe GODDARD, Marc MAESSCHALCK). Lieu : Toulouse et Louvain-la-Neuve (via zoom)
11h – 12h : Discussions et échanges
12h – 13h : Pause déjeuner
13h30 – 15h : Table ronde des doctorants (Alain Christophe ESSENGUE, Dorothée Laure DONFACK, Rosine SONG). Lieu : Yaoundé (via zoom)
15h – 17h : Discussions et échanges


Vendredi 7 mai 2021
9h – 11h : Conférences Magistrales (Pr. Ernest-Marie MBONDA, Dr BROSSALA DIDDY). Lieu : Yaoundé (via zoom)
11h – 12h : Discussions et échanges
12h – 13h : Pause déjeuner
13h – 15h : Table ronde des doctorants (Wiyao BADAKA, Gabriel RIVIERE, Raphael CAHEN). Lieu : Toulouse (via zoom)
15h – 17h : Discussions et échanges

Les séances ont été enregistrées et peuvent être visionnées sur Youtube.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search