Séminaire “Penser les décolonisations” (UT2J/UCL) : 19 mars 2019 à Toulouse

Devenirs autochtones en Guyane française, avec Aïmawalé Opoya

Rencontre avec Aïmawalé Opoya (peintre de ciel de case Wayana) et Christophe Rulhes (Palasisi occitan, anthropologue, metteur en scène, musicien) dans le cadre du projet SELVE porté par Christophe Rulhes. Un projet, auquel participe Aïmawalé Opoya, qui mêle arts vivants et arts visuels, danse, cirque, musique, anthropologie: sur scène, à vingt ans, Sylvana Opoya, femme « amérindienne » Wayana d’Amazonie, prend la parole et déploie ses attachements et ses imaginaires… femme/forêt, Itu Jekët «forêt dense». Elle est entourée par quatre Palasisi, «ceux qui viennent du soleil», « les blancs ». Ils la traduisent, la dansent et font musique ensemble sur le sens au- tochtone de chacun. Se forge alors un point de vue métis, au bord d’un abrupt post-apocalyptique, teinté de vie, de pourriture et de germination, de mort et de création. Depuis Taluwen en Guyane, où sévissent les épidémies de suicide chez les «amérindiens», l’empoisonnement par l’orpaillage, les ravages extractivistes et le prosélytisme des évangélistes, Sylvana irréductible personne, provoque par ses fabulations un écho vers le monde et nos quartiers : comment participons-nous à nos territoires ? Quel est le devenir autochtone de chacun ? Comment devenir femme ? Comment devenir wayana ?

Lieu : Université Toulouse – Jean Jaurès, bâtiment Gai Savoir, GA 108.


Vous aimerez aussi...