Georgy Chernavin à l’UCL – Programme

Chaire Scholar EuroPhilosophie

 

Georgy Chernavin ( Maître de conférences en Philosophie à l’École des Hautes Études en Sciences Économiques, Moscou, Russie) sera à Louvain en mai 2018 pour diriger un programme d’activités intitulé :

Ce qui ne va pas de soi dans ce qui va de soi

L’argumentaire est disponible ci-dessous et le programme peut-être téléchargé ici : Chaire EuroPhilo mai 2018.

Argumentaire :

Avec Michel Foucault, on peut formuler la question fondamentale de la philosophie phénoménologique de la façon suivante : « Est-ce que ce qui va de soi doit effectivement aller de soi ? ». Le problème  principal de cet atelier consiste à savoir comment et pourquoi nous constatons quelque chose comme allant de soi, dans quelle mesure ce qui va de soi est vraiment compréhensible. Il ne faut pas oublier que Edmund Husserl définit la phénoménologie en tant que « science de ce qui va  de soi ». C’est dans ce cadre que Martin Heidegger, Eugen Fink  et Marc Richir ont mis en évidence les Selbstverständlichkeiten impliqués dans les différents domaines de l’expérience.
On trouve des cas particulièrement intéressants de l’analyse de ce qui va de soi dans la psychiatrie, dans la sociologie de la quotidienneté, dans l’écriture moderniste. Ainsi, on peut mentionner le travail de Wolfgang Blankenburg qui thématise le phénomène psychopathologique de la perte de ce qui va de soi et démontre dans quelle mesure « l’évidence naturelle » est à la base de la norme psychique. À son tour, Harold Garfinkel montre comment la conformité à ce qui va de soi forme la charpente de la vie quotidienne. Finalement, on trouve dans la prose de Fernando Pessoa une technique très originelle d’étrangisation de ce qui va de soi. Ces trois stratégies nous conduisent à une analyse de la phénoménologie en tant que science de ce qui va de soi.
Dans le cadre de cette série de séances, nous proposons une interprétation philosophique de la perte de ce qui va de soi, de l’ensorcellement par ce qui va de soi, de l’étrangisation de ce qui va soi. Nous examinerons ce champ problématique à partir des manuscrits de Husserl et Fink, des travaux de Richir, des recherches de Blankenburg et Garfinkel, des fragments prosaïques de Pessoa.

Renseignements :

marc.maesschalck@uclouvain.be et oleg.bernaz@uclovain.be

Projet graphique :

Juliano Bonamigo | São Paulo | Brésil | avril 2018


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.