Chaire EuroPhilosophie – BENKI PIYÃKO

BENKI PIYÃKO à Toulouse

7 et 8 décembre 2015

  téléchargement (1)

MISE A JOUR

Nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation de la venue à Toulouse de Benki Piyako.
 
En raison des événements parisiens, la délégation Ashaninka au Cri pour la planète, organisée dans le cadre de la COP21, a décidé de renoncer à son voyage en France.
 
Le programme des rencontres prévues à Toulouse les 7 et 8 décembre est donc reporté à une date ultérieure. Une rencontre avec Benki Piyako sera organisée en partenariat avec l’espace Krajcberg dès que les circonstances le permettront.
 
Seules sont maintenues les conférences du 8 décembre au matin, de 9h à 12h (MDR – Amphi F417).
 
Benki Piyãko est la figure emblématique du peuple Asháninka (un peuple « frontière » disséminé entre Pérou et Brésil). Depuis une vingtaine d’années Benki Piyãko se bat au quotidien, pour la préservation des savoirs et des terres de ses ancêtres et contre l’exploitation des ressources naturelles du territoire Asháninka (bois précieux, coca, pétrole, gaz) et les fléaux qui l’accompagnent : la corruption, la prostitution, la drogue, l’alcool et la violence meurtrière des milices privées. Il a créé en 2007 le centre Yorenka Ãtame (Centre des Savoirs de la Forêt) dans le but de restituer à son peuple et d’enseigner à des étudiants du monde entier les pratiques ancestrales de préservation des richesses spirituelles et agricoles de la Forêt.

 

Programme (révisé)

Avec le soutien du master Erasmus Mundus EuroPhilosophie, de l’Equipe de Recherches sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs (ERRaPhiS).

 8 décembre

De 9h à 12h00, dans l’amphi F417 de la Maison de la Recherche : Contre-anthropologies de la forêt amazonienne.

o   Guillaume Sibertin-Blanc et Quentin Mur (UT2J) : Présentation de « Contre-anthropologie, traductions », un recueil de textes d’Eduardo Viveiros de Castro sur les luttes indiennes en cours de traduction à l’ERRaPhiS.

o   Jean-Christophe Goddard (UT2J) : L’anthropologie critique du chaman yanomami Davi Kopenawa et l’arbre à chant de la Forêt.

o   Ernst R. Zürcher (Haute école spécialisée bernoise. Architecture, bois et génie civil) : L’arbre entre science et mythologie.