Séminaire “Penser les décolonisations” : Revu Do Kre i s – Présentation – lectures – discussion

Séminaire d’ERRAPHIS ; Collège doctoral « Nouvelles théories critiques et épistémologies décentrées » (UFA-DFH) – Université Toulouse 2/Université de Tübingen

Lundi 29 avril 2024 16h-18h

Université Toulouse 2 – Jean Jaurès    Maison de la recherche Salle D31

Avec

Jean Erian Samson, poète, doctorant en recherche-création et directeur de publication de la revue DO-KRE-I-S

Raphaël Lucas, maître de conférences à l’Université de Bordeaux 3 (Institut Ibéro-Américain)

James Carlès, chorégraphe, chercheur indépendant, directeur du Festival « Danses et Continents noirs ».

Anesther Soraya Jasmin, secrétaire de rédaction de la revue DO-KRE-I-S et assistante de production à l’Opéra de Limoges

Jean-Christophe Goddard, professeur à l’UT2J, coordinateur du projet de Master Erasmus Mundus EcoPhiloS

DO-KRE-I-S, LA REVUE HAÏTIENNE DES CULTURES CRÉOLES

Cette revue artistique et culturelle est avant tout un espace d’épanouissement et d’affirmation des langues et des cultures créoles, dont le point d’échauffement et la faille se situent en Haïti. En effet, depuis 2017 nous nous efforçons de maintenir cet espace-monde en véhiculant les cris émergeant des bétons chauds de Port-au-Prince. Ces cris qui résonnent dans les interstices du monde et qui relient Haïti, Martinique, Guadeloupe, La Réunion, Bénin, Canada, Belgique, France, et tant d’autres contrées présentes dans la revue. Il s’agit de décrire un itinéraire qui part d’un lieu créole et qui embrasse des engagements politiques des cultures minorisées pour une mémoire composite et créolisante. D’emblée la revue donne à apprécier des récits intimes qui se formulent par l’enchevêtrement de plusieurs expériences de rencontre, de pensée et de création. Par sa nature luxuriante, DO-KRE-I-S revendique cette forêt dense où l’on s’entrelace, se croise, s’entremêle ; où les lianes s’épanouissent : un maelström d’imaginaires qui agite le monde.

#6 FRAGMENT(S)/MÒSO

Après les thèmes #1 Voyage, #2 Miroir, #3 Marge(s), #4 Traces #5 Fête, ce nouvel opus aborde celui de Fragment. Le fragment renvoie à un morceau (« mòso » en créole haïtien) d’un tout. C’est une particule qui se détache d’une unité totale, d’un ensemble initialement compact, par suite d’un choc, d’un déchirement, d’une violence. Le fragment ne peut être pensé indépendamment de la totalité originelle, il lui est inhérent. Par ailleurs, le tout disloqué confère à chaque fragment des caractéristiques adéquates lui permettant de subsister – d’une part en tant qu’entité à part entière, d’autre part en tant que bribes disséminées, matières à des archéologies.

Cette présente parution se pare de fragments inédits de créations, de gestes lacunaires, de réflexions, qui se répandent dans la sphère métaphorique d’un langage poétique assumé.

Des formes, des couleurs, des images, des espoirs, des inquiétudes. Des séquelles. Des veines rapiécées dans lesquelles circulent encore sèves vives, des amours qui se réjouissent, en tentant d’« habiter le monde après le désastre » .

Chaque part de lutte, chaque part d’humanité qui constitue ce collectif, est une expression singulière qui répond à la volonté de dire ou d’inventer une manière inédite d’exister, ensemble. Ces petites expériences individuelles se retrouvent et/ou se réinventent dans le commun à travers des espaces de partage et de débats – bien au-delà des identités et des diasporas qui parfois s’enlisent dans l’enfermement et le rejet de l’autre.

Pour aller plus loin :

https://www.fabula.org/actualites/119893/do-kre-i-s-la-revue-haitienne-des-cultures-creoles.html

et lire l’édito :

https://hal.science/hal-04528329



Citer ce billet
inka vollbrandt (2024, 23 avril). Séminaire “Penser les décolonisations” : Revu Do Kre i s – Présentation – lectures – discussion. Master EuroPhilosophie. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w9dc

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search