Stage 2022 – Présentation de livre “L’ordre de la transgression” par/avec Patrice YENGO

PUPPA, 2022

13 Septembre – 14h-16h

UT2J, Maison de la recherche, Amphi F 417

Le trait distinctif le plus caractéristique de la dimension imaginaire du pouvoir dans l’Afrique centrale contemporaine est la transgression, concept qui englobe toutes les particularités qui ont permis jusqu’à présent de définir l’Etat postcolonial et le pouvoir politique en Afrique. La généalogie de la transgression comme ordre s’inscrit dans les origines mêmes de l’Etat postcolonial africain. Elle nous renvoie irrémédiablement du côté de l’Etat colonial comme Etat d’exception. Le pouvoir colonial légitime l’indigénéisation et la racialisation des colonisés par la séparation du droit et de la justice caractéristique de l’état d’exception. L’ordre de la transgression ne peut se passer ni de la loi ni de la nécessité de la transgresser, faisant ainsi de la transgression de l’ordre une règle. Mais en prolongeant l’exceptionnalité de l’Etat colonial, l’ordre contemporain de la transgression est bien plus qu’une règle. Il est une technique de gouvernement dont la montée de l’illibéralisme et la gestion des crises sociales et sanitaires (Covid 19) dans les pays européens attestent son lien substantiel avec la démocratie – qui demeure toujours en question.

Participez par zoom :

univ-tlse2.zoom.us/j/3056858610?pwd=bFJpUEMzUnVHU3BRY0M1WFplaUFOZz09



Citer ce billet
Alexandra Kunstler (2022, 5 septembre). Stage 2022 – Présentation de livre “L’ordre de la transgression” par/avec Patrice YENGO. Master EuroPhilosophie. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/olwf

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search