Archives de catégorie : Recherche / Forschung

Stage de rentrée EuroPhilosophie 2017 / Atelier 5

Stage de rentrée 2017 / Master Erasmus Mundus EuroPhilosophie

Atelier “Hegel et la pensée française au XXe siècle “

Atelier organisé par Irakli Dekanozishvili

Argumentaire

Cet atelier est consacré à la philosophie de Hegel et sa réception en France de la seconde moitié du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Le spectre hégélien est effectivement présent dans les écoles philosophiques en France à cet époque-là. Ainsi par exemple chez les phénoménologues post-husserliens (Sartre, Levinas, Henry, Merleau-Ponty) ou dans l’école poststructuraliste (Derrida, Foucault, Deleuze) ou même dans les travaux des psychanalystes français (Lacan, Guattari, Kristeva). Ce phénomène s’explique historiquement, par l’influence fondamentale d’Alexandre Kojève sur nombre d’intellectuels parisiens de l’époque qui ont assisté aux cours de Kojève à l’École pratique des Hautes Études à Paris. Il a donné les leçons de janvier 1933 à mai 1939 sous le titre La philosophie religieuse de Hegel qui était en effet une lecture commentée de la Phénoménologie de l’Esprit. À travers ces leçons Kojève a introduit l’étude de Hegel en France de nouveau.

La réception hégélienne en France à son origine (Kojève, Hyppolite, Sartre) comporte des analyses approfondies de la relation de Hegel à Kant, de la place du langage et de la dialectique, du travail et de l’interaction dans la Phénoménologie, de la tragédie et de la religion, du désir et de la violence etc. Chez les phénoménologues, notamment chez Levinas, ce qui se pose comme un problème est la relation entre l’universalité de Hegel et la subjectivité avec tous ses domaines de l’intériorité. Le concept de l’universalité qui exige radicalement de dépasser son point de vue subjectif, rend impossible le rapport à l’altérité. Dans le contexte de la French Theory, Hegel est devenu synonyme de totalité et de téléologie. Cette relation fait l’objet de révisions critiques radicales chez Derrida, Deleuze et Foucault, surtout lorsqu’ils emploient une certaine métaphysique de l’identité. Derrida propose par exemple la critique originale de Hegel dans « Le puits et la pyramide » ou encore dans Glas.

Alors, les sujets de notre atelier sont vastes. Nous accueillons des contributions traiter avec la philosophie de Hegel ou sa réception jusqu’à aujourd’hui. Nous accueillons également des contributions historiques et reconstructives qui montrent le chemin et le contexte général par rapport aux débats contemporains.

 

Stage de rentrée EuroPhilosophie 2017 / Atelier 1

Stage de rentrée 2017 / Master Erasmus Mundus

EuroPhilosophie

Atelier “In the Shadow of Suffering: Thinking after Auschwitz (?) “

 

Université Toulouse – Jean Jaurès / Maison de la recherché / salle F422

Atelier organisé par Gigla Gonashvili, Juliane Paul, Kenneth Yeung et Megyer Gyöngyösi

10h-11h30  : Conférence de Patrice Vibert (Rouen), Auschwitz est-il le nom d’un événement ?

11h30-12h30 : discussion

12h30 Buffet

13h30 – 14h30 : Conférence de Megyer Gyöngyösi, Culture as Barbarism

14h30 : discussion

Argumentaire

C’est un point de vue largement soutenu, qu’un des traits particuliers de la philosophie dite « continentale » consiste en sa sensibilité envers sa propre situation historique. Les penseurs continentaux remettent habituellement en question les véritables conditions du philosopher en mettant l’accent sur des circonstances socio-historiques. Ainsi, il ne serait donc pas étonnant si Auschwitz jouerait un rôle signifiant dans nos débats philosophiques contemporains.

On peut néanmoins douter que ce soit le cas. Agamben paraît en quelque sorte avoir raison, lorsqu’il afiirme, dans Ce qui reste d’Auschwitz, que la compréhension philosophique d’Auschwitz est toujours manquante.

Certes, il y a un grand nombre de penseurs canoniques qui ont réfléchi sur ce problème, et pourtant, il n’y a quasi pas de livres ou de conférences abordant la véritable question de ce que voudrait dire « penser après Auschwitz ». Le but de cet atelier est de se confronter à cette question. En soulignant l’événement historique spécifique qu’est Auschwitz, nous ne voulons aucunement prétendre qu’il s’agit du premier génocide brutal dans l’histoire humaine, mais nous maintenons le point de vue selon lequel Auschwitz a ( ou aurait dû ) changer fondamentalement la culture européenne.

On pourrait ainsi se demander :

  • Comment les penseurs impliqués ( comme Arendt, Adorno, Levinas etc. ) ont été transformés par le totalitarisme et le Nazisme ? Quels concepts ont-ils forgé pour répondre à leur souffrance ?
  • Comment Auschwitz a refaçonné la compréhension propre de la culture européenne ? Qu’est-ce que ceci révèle sur la philosophie européenne ? Et dans cette lumière, comment cette tradition devrait-elle  être interrogée  ?
  • Quels conséquences éthiques et politiques sont à constater, trois générations plus tard ?
  • Quel rôle appartient à l’art dans sa propre compréhension de la culture post-Auschwitz ? Et comment lui est-il possible d’effectuer sa tâche émancipatrice ?

 

 

 

 

Stage de rentrée EuroPhilosophie 2017 / mise à jour

Le stage de rentrée des étudiants du Master Erasmus Mundus

EuroPhilosophie

aura lieu à l’Université Toulouse – Jean Jaurès

(Maison de la Recherche)

du 11 au 15 septembre 2017

 

PROGRAMME GÉNÉRAL

11.09.2017

09h00 – Petit-déjeuner d’accueil  (F423)
10h00– 12h30 / Atelier 1: “Thinking after Auschwitz (? )”, partie 1  (F422)

Atelier organisé par Gigla Gonashvili, Megyer Gyöngyösi, Juliane Paul, Kenneth Yeung

12h30 – Buffet offert (F423)
13h30 – 15h00  / Atelier 1: “Thinking after Auschwitz (? )”, partie 2  (F422)
15h30 – 18h / Atelier 2 : Phénoménologie, « Vie et monde, phantasie et perception », partie 1  (F422)

Atelier organisé par Annabelle Dufourq et Karel Novotny

12.09.2017

09h00 – Petit-déjeuner d’accueil (F423)
09h30 – 12h30 / Atelier 2 : Phénoménologie, « Vie et monde, phantasie et perception » , partie 2 (F422)
12h30 – Buffet offert (F423)
13h30 – 17h30 / Atelier 3 : « La dignité de l’opprimé: réflexions sur la vie humaine et sa négation » (F422)

Atelier organisé par Norman Ajari.

13.09.2017

09h00 – Petit-déjeuner d’accueil (F423)
09h30 – 12h30  / Atelier 4 : « Philosophie et cinéma », partie 1 (F417)

Atelier organisé par Yu Sugaya et Yuka Yamashiro

12h30 – Buffet offert (F423)
13h30 – 15h30 / Atelier 4 : “Philosophie et cinéma”, partie 2 (F417)
16h-18h30 / Mise en corps théâtrale et musicale de l’État honteux de Sony Labou Tansi (Gai Savoir, amphi GA1).

14.09.2017

09h00 – Petit-déjeuner d’accueil (F422)
09h30 – 12h30 / Atelier 5 : «  Hegel et la philosophie française au XXe siècle », partie 1 (F422)

Atelier organisé par Irakli Dekanozishvili

12h30 – Buffet offert (F423)
13h30– 16h30/ Réunion de l’Amicale EuroPhilosophie (F423)

15.09.2017

09h30 – 15h00 / Atelier 6 : « états de corps : pratiques et théories de la danse » au Centre James Carlès ( 51 rue des Amidonniers, Toulouse).

Atelier organisé par James Carlès, Erika Molina Garcia et Jean-Christophe Goddard.

 

Nouveau Master Erasmus Mundus « Philosophies allemandes et françaises : enjeux contemporains »

Toutes les informations concernant le nouveau Master EuroPhilosophie seront publiées très prochainement sur cette page…

Mais, pour devancer les premières questions :

 

le nouveau programme accueillera une nouvelle promotion d’étudiants pour l’année académique 2018-2019. Un appel à candidature sera publié à l’automne 2017.