Archives de catégorie : Activités philosophiques / Philosophische Tätigkeiten

Nouveau Master Erasmus Mundus « Philosophies allemandes et françaises : enjeux contemporains »

Toutes les informations concernant le nouveau Master EuroPhilosophie seront publiées très prochainement sur cette page…

Mais, pour devancer les premières questions :

 

le nouveau programme accueillera une nouvelle promotion d’étudiants pour l’année académique 2018-2019. Un appel à candidature sera publié à l’automne 2017.

Cérémonie de remise des diplômes

 Cérémonie de remise des certificats de réussite aux étudiants de la promotion 9 (2015-2017)

Toulouse – 6 juillet 2017

 

Programme

11h, salle D31 (Maison de la recherche) :  remise des certificats

12h, salle D155 (Maison de la recherche) : buffet offert

13h30 – 16h30, salle D31 :  présentation de travaux et discussion

  • Antonio Manconi (doctorant, ERRaPhiS, Toulouse – Jean Jaurès) proposera le compte rendu de son terrain amazonien.

Antonio Manconi écrit une thèse de philosophie sur la « Ré-évaluation du chamanisme dans le domaine du savoir ». Il s’agit pour lui de prendre au sérieux les traditions chamaniques, notamment sud-américaines, et de les mobiliser dans le cadre d’une critique philosophique de la civilisation occidentale. Lors de son voyage en Amérique du Sud, il a été confronté à plusieurs contextes rituels, plus ou moins traditionnels, du chamanisme natif colombien et péruvien jusqu’à la tradition du « Santo Daime » au Brésil, qu’il présente comme un point de connexion entre les pratiques chamaniques indigènes et la culture post-esclavagiste afro-brésilienne, importée en Amazonie avec la force de travail liée à l’exploitation du caoutchouc. Antonio Manconi va présenter son expérience de cette rencontre d’un chercheur européen avec des traditions qui, bien que très différentes entre elles, présentent une même puissance dé-coloniale, et qui pour cette raison ont souvent été persécutées dans leurs pays d’origine.

  • Fabiane Borges (post-doctorant, NANO, Rio de Janeiro, UFRJ)

Fabiane Borges nous présentera le réseau du Technochamanisme, réseau interdisciplinaire qui connecte les traditions indigènes aux nouvelles technologies, l’activisme esthétique en soutien à la résistance de la mémoire indigène. Un réseau qui contribue à organiser des rencontres, des résidences et qui organisera l’an prochain  le troisième Festival du Technochamanisme qui connecte les traditions indigènes comme celles des indiens Pataxo au sud de Bahia aux collectifs des stations de radio libre, des ateliers et stages de permaculture et de « midia-activisme ».

 

 

 

École d’été 2016 / Programme (mise à jour du 23.08.16)

aa

Pour les dix ans du programme Erasmus Mundus EuroPhilosophie (2006-2016), l’Université de Toulouse Jean Jaurès organise du 24 au 27 août 2016 une École d’Été sur le thème :

« Philosophies européennes et décolonisation de la pensée »

Lieu : Université Toulouse – Jean Jaurès
Métro ligne A / Arrêt : Mirail-Université
Bus : ligne 14  / Arrêt : Mirail-Université

PROGRAMME GÉNÉRAL

Télécharger l’affiche / Poster

Image de l'affiche : “índio, logo resisto” andré vallias, 2014 ("Descartes": Frans Hals / índio Rikbaktsá: Valter Campanato)

Programme général / General program

Programme des ateliers / Workshops’ program

Mercredi 24 août

Conférences plénières (08h-13h00) / Maison de la Recherche, amphi F417

Mots d’accueil par Anne Coignard et Jean-Christophe Goddard

Enrique DUSSEL (Metropolitan Autonomous University), Critique décoloniale de la Philosophie de la Libération. Interculturalité et Transmodernité

Marc MAESSCHALCK (Université catholique de Louvain), Décolonisation et transmodernité. Quels enjeux en contexte européen ?

François BURGAT (l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman), Radicalisation : les approches françaises en débat

Joyce C.H. LIU (Université Nationale Chiao Tung), Internal Colonization and Affective Regimes: Re-considering Border Thinking and Immanent Critique

(Repas offert dans le Hall de la Maison de la Recherche)

Nelson MALDONADO-TORRES (Rutgers School of Arts and Sciences), Fanon and Decolonial Thought: Six contributions (conférence vidéo en accès permanent pendant la durée de la rencontre / salle D28 Maison de la Recherche)

Ateliers ( 14h30-18h00) / Maison de la recherche

A1 – L’Europe comme espace de colonisation intérieure  / salle E411

A2 – La philosophie européenne et la décolonialité  / salle E412

A3 – Usages politiques coloniaux de la langue / salle F422

A4 – Territoire, environnement et (dé)colonialité  /salle F417

A8 – Religion, colonialité du pouvoir et décolonialité / salle F423

Soirée (20h-22h30) / Maison de la Recherche, salle D29

Soirée « Sony Labou Tansi », avec Julie Peghini et Nicolas Martin-Granel : projection des rushs de « Je mourrai vivant » de Julie Peghini, lectures, débats

Jeudi 25 août

Ateliers  (8h-12h30) / Maison de la recherche

A2 – La philosophie européenne et la décolonialité  / salle F423

A4 – Territoire, environnement et (dé)colonialité  / salle D29

A5 – Le corps (dé)colonial  / salle E411

A6 – Pratiques artistiques décoloniales  / salle F417

A7 – Luttes et savoirs indigènes  / salle F422

A9 – Eurocentrisme des théories critiques globalisées  / salle E412

(Repas offert dans le Hall de la Maison de la Recherche)

Ateliers (14h-16h) / Maison de la Recherche

A6 – Pratiques artistiques décoloniales  / salle F423

A10 – Transmodernité, interculturalité… : le projet décolonial / salle E411

A11 – Contre-anthropologie critique et décolonisation de la pensée / salle E412

A12 – Biopolitique, thanatopolitique, nécropolitique  / salle F422

A13 – Féminisme décolonial  / amphi F417

Conférences (16h-18h30) / Maison de la recherche, amphi F417

Rolando VAZQUEZ (University College Roosevelt, Utrecht University), De la modernité aux temporalités relationnelles

Matthieu RENAULT  (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis ) Décoloniser la révolution avec C.L.R. James, ou que faire de l’eurocentrisme ?

 Vendredi 26 août

Ateliers (8h-12h30) / Maison de la Recherche

A1 – L’Europe comme espace de colonisation intérieure  / salle E411

A2 – La philosophie européenne et la décolonialité  / salle E412

A3 – Usages politiques coloniaux de la langue  / salle F422

A13 – Féminisme décolonial  / salle F423

(Repas offert dans le Hall de la Maison de la Recherche)

Débat autour du livre de Luis Martinez Andrade, « Ecologie et libération » (13h30-15h30) / salle E412

Avec Luis Martinez Andrade, Enrique Dussel, Patrick F. Van Dieren et Norman Ajari

Conférences  et débat  (15h30-18h30) / Maison de la Recherche, amphi  F417

Walter MIGNOLO (par visio-conférence), Can non-European think? Border Dwelling/Thinking, non-Modern and Immigrant Consciousness / Les non-Européens peuvent-ils penser ? Habiter/penser dans la frontière : consciences non-modernes et immigrantes (par visio-conférence)

Eduardo VIVEIROS DE CASTRO (Musée National de Rio) (par visio-conférence) : conférence annulée

Débat entre Enrique DUSSEL (Metropolitan Autonomous University) et  Walter MIGNOLO (Université Duke) – Modération : Norman Ajari, Lina Alvarez, Jean-Christophe Goddard, Gildas Salmon

Soirée (20h-22h30) / Maison de la Recherche, salle D29

Présentation du dossier de la revue Multitudes « Décoloniser la laïcité », par Mohamed AMER-MEZIANE.

Samedi 27 août 2016

Ateliers (9h30-12h30) / Maison de la Recherche

A5 – Le corps (dé)colonial  / salle E411

A6 – Pratiques artistiques décoloniales  / salle E412

A9 – Eurocentrisme des théories critiques globalisées / salle  F422

Ateliers (14h30-17h) / Maison de la Recherche

A9 – Eurocentrisme des théories critiques globalisées / salle  F417

A10 – Transmodernité, interculturalité… : le projet décolonial / salle E411

A11 – Contre-anthropologie critique et décolonisation de la pensée   / salle E412

A12 – Biopolitique, thanatopolitique, nécropolitique   / salle F422

A13 – Féminisme décolonial  / salle F423

Conférences de clôture de l’école d’été (17h-19h) / Maison de la Recherche, amphi F417

Lewis GORDON (University of Connecticut)) / titre à préciser

Yuan-Horng CHU (National Chiao Tung University) / The Coloniality of Power that Failed: with reference to current (2016) world events

École d’été 2016 / Atelier 13 : Féminisme décolonial

École d’été
« Philosophies européennes et décolonisation de la pensée »

Atelier 13 / Féminisme décolonial

Cet atelier s’interrogera sur les mobilisations et les théorisations qui permettent de repenser le féminisme dans une perspective décoloniale contre la colonisation du genre (Maria Lugones, 2007), en prenant en compte les interventions et reformulations opérées par les minorités, souvent issues des anciens territoires coloniaux.
Il nous semble utile de revenir sur la déconstruction de la « blanchité » (Cheryl Harris) au sein même du féminisme, si l’on entend par blanchité l’impensé qui structure la neutralité universaliste du féminisme institutionnel et, plus généralement, des histoires nationales. On interrogera ainsi les pratiques dites de l’empowerment en mettant en question une approche universaliste biaisée qui prendrait en charge « la cause des Autres » en oubliant d’interroger sa propre position de pouvoir.
Depuis l’article fondateur de Kimberlé Crenshaw sur l’intersectionnalité (1989) – aujourd’hui très discuté (Elsa Dorlin, 2012; Sirma Bilge, 2015)-, on pourra s’interroger sur les imbrications des dominations mais également des privilèges dans une perspective qui prenne en compte la division internationale – raciale et sexuelle – du travail ainsi que les nouvelles formes d’impérialisme militaire et économique (Jules Falquet, 2008).
Contre un féminisme qui renoue avec une forme de maternalisme politique en s’adressant exclusivement aux femmes de couleur qu’elles victimisent, on cherchera ainsi à mettre en évidence les expériences de dépossession des corps, des croyances mais également les expériences de recomposition, de résistance et de création alternative des corps subalternisés (Guénif-Souilamas, 2004). Par exemple, pourront être convoqués les savoirs situés et les formes de conscientisation politique développés par les féminismes indigènes (Gloria Anzaldua, 1987) pour renouer avec un rapport authentiquement autonome à la nature, au travail, aux croyances et aux autres (Vandana Shiva, 1988 ; Fatima Mernissi, 1983).