Stage de rentrée EuroPhilosophie 2017 / Atelier 5

Stage de rentrée 2017 / Master Erasmus Mundus EuroPhilosophie

Atelier “Hegel et la pensée française au XXe siècle “

Atelier organisé par Irakli Dekanozishvili

Argumentaire

Cet atelier est consacré à la philosophie de Hegel et sa réception en France de la seconde moitié du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Le spectre hégélien est effectivement présent dans les écoles philosophiques en France à cet époque-là. Ainsi par exemple chez les phénoménologues post-husserliens (Sartre, Levinas, Henry, Merleau-Ponty) ou dans l’école poststructuraliste (Derrida, Foucault, Deleuze) ou même dans les travaux des psychanalystes français (Lacan, Guattari, Kristeva). Ce phénomène s’explique historiquement, par l’influence fondamentale d’Alexandre Kojève sur nombre d’intellectuels parisiens de l’époque qui ont assisté aux cours de Kojève à l’École pratique des Hautes Études à Paris. Il a donné les leçons de janvier 1933 à mai 1939 sous le titre La philosophie religieuse de Hegel qui était en effet une lecture commentée de la Phénoménologie de l’Esprit. À travers ces leçons Kojève a introduit l’étude de Hegel en France de nouveau.

La réception hégélienne en France à son origine (Kojève, Hyppolite, Sartre) comporte des analyses approfondies de la relation de Hegel à Kant, de la place du langage et de la dialectique, du travail et de l’interaction dans la Phénoménologie, de la tragédie et de la religion, du désir et de la violence etc. Chez les phénoménologues, notamment chez Levinas, ce qui se pose comme un problème est la relation entre l’universalité de Hegel et la subjectivité avec tous ses domaines de l’intériorité. Le concept de l’universalité qui exige radicalement de dépasser son point de vue subjectif, rend impossible le rapport à l’altérité. Dans le contexte de la French Theory, Hegel est devenu synonyme de totalité et de téléologie. Cette relation fait l’objet de révisions critiques radicales chez Derrida, Deleuze et Foucault, surtout lorsqu’ils emploient une certaine métaphysique de l’identité. Derrida propose par exemple la critique originale de Hegel dans « Le puits et la pyramide » ou encore dans Glas.

Alors, les sujets de notre atelier sont vastes. Nous accueillons des contributions traiter avec la philosophie de Hegel ou sa réception jusqu’à aujourd’hui. Nous accueillons également des contributions historiques et reconstructives qui montrent le chemin et le contexte général par rapport aux débats contemporains.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *