Appel à contribution dixième numèro d’Interpretationes

Revue Interpretationes

Penser l’altérité


« L’être et l’autre pénètrent à travers tous et se compénètrent mutuellement. »

Platon, Sophiste, 259a

En se situant dans le sillage de la Première Journée Doctorale Europhilosophie, la Revue Interpretationes lance pour son onzième numéro un appel à contribution autour de la thématique « Penser l’altérité ».

La réflexion sur le statut de l’altérité et de la différence est une ligne d’interrogation structurante dans de le champ conceptuel propre à l’histoire de la pensée philosophique. Il est remarquable que ce soit un personnage appelé l’Étranger qui va rétablir, dans un célèbre dialogue de Platon, l’importance ontologique de l’altérité et du non-être face à l’exploration sophistique du monisme parménidien.  Le fil conducteur de cette réflexion sur le rôle ontologique de l’autre et de la négation est repris par l’idéalisme allemand, notamment par Hegel qui va situer le travail du négatif non seulement au cœur de la réflexion philosophique, mais aussi au sein de la constitution même du sujet de réflexion et de la communauté.

Toutefois, le mouvement dialectique exprimé par l’hégélianisme a un centre et une direction univoques, dont la contrepartie est le risque de marginaliser d’autres mouvements conceptuels issus de centres divers. Inspirée par le geste nietzschéen du remplacement de la notion de vérité par celle d’interprétation, la philosophie contemporaine cherche à explorer de multiples sources de sens qui ne sauront être réduites au déploiement d’une raison centrée sur soi-même tout en faisant place à d’autres formes de manifestation de l’altérité et de la différence. C’est ainsi qu’il convient de rappeler ce que Gilles Deleuze décrivait comme étant « la vraie révolution copernicienne », à savoir prendre le Différent comme principe premier et conditionnant à l’égard de l’identité. Face à la différence, le défi est celui de mettre en œuvre la créativité nécessaire à produire des nouveaux concepts capables d’établir un lien commun.

Ce numéro de la Revue Interpretationes invite à explorer les différentes façons dont les concepts d’altérité et de différence ont été abordés au long de l’histoire de la philosophie ainsi que les modalités par lesquelles on peut s’en approprier afin de rendre possible l’émergence de nouvelles figures de compréhension de la contemporanéité. Quel est le rôle de la différence dans la création du savoir commun et de la réalité sociale ? Sous quelles modalités théoriques peut-on thématiser le statut spécifique de l’altérité dans le processus d’engendrement des nouvelles subjectivités ? Comment penser le rapport entre l’altérité et le lien commun propre à une collectivité ?

Loin de rester dans la seule sphère de la théorie philosophique, il s’agit de faire valoir l’originalité des multiples problématisations du concept d’altérité, de créativité et de communauté provenant du domaine de la phénoménologie, de l’esthétique, de la philosophie politique, de l’idéalisme allemand, de la psychanalyse ou de la pensée de la décolonisation.

Nous acceptons des articles en français, en allemand ou en anglais. Le nombre maximum de caractères est de 40.000, espaces compris. Les articles doivent être prêts pour l’évaluation à l’aveugle et être envoyés accompagnés d’une brève présentation bio-bibliographique de l’auteur et d’un court résumé en anglais (max. 10 lignes) aux adresses oleg.bernaz@uclouvain.be et luis.garcia@uclouvain.be au plus tard le 30 septembre 2015. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous aux mêmes adresses.

Soulignons que la Revue Interpretationes offre également la possibilité de publier des comptes rendus, de maximum 7.500 caractères, espaces compris, reliés ou non au thème retenu pour ce numéro.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *